Actualités

01 - 09 - 2019 : UTMB 2019

Cette année encore l'assocation Podo'xygène était présente sur l'Ultra Trail du Mont Blanc. Beaucoup de travail à effectuer sur les différentes courses par 35 des membres de l'assocation :

 

- Tout d'abord sur la MCC, où nous avons réalisé une étude évaluant l'évolution de la foulée au fil des kilomètres parcourus (40 km au total pour cette course). 9 coureurs ont participé grâce à des capteurs placés sur leurs chaussures. Plus d'informations à venir prochainement ...

 

- Puis sur l'UTMB, l'épreuve reine : un comptage des différentes marques de chaussures a été effectué du 491ème finisher au dernier, ce qui nous a permis de remarquer que HOKA devance largement SALOMON et les autres modèles sur cette édition 2019.

 

- Sans oublier tous les soins prodigués sur l'OCC, la CCC, la TDS, l'UTMB et la PTL en assocation avec les infirmiers, kinés et médecins présents au centre de soin à l'arrivée et sur postes aux différents points de ravitaillement.

 

Félicitations à Pau Capell, à tous les coureurs et à toute l'équipe pour le travail réalisé tout au long de cette semaine ULTRA-riche en performance et en émotions.

18 - 06 -2019 : Raid aventure PJJ

Le 19ème raid aventure de la PJJ était organisé la semaine dernière du mercredi 12 au samedi 15 juin. La PJJ (Protection Judiciaire de la Jeunesse) a pour cœur de mission l’action éducative dans le cadre pénal. Il s’agit d’éduquer, de protéger et d’insérer le mineur en conflit avec la loi, dans un objectif de lutte efficace contre la récidive de la délinquance juvénile.

 

Organisé sur 4 jours et 3 nuits, le raid aventure a réunit 12 équipes de jeunes accompagnés d'adultes encadrants. L'objectif étant de proposer une manifestation éducative fondée sur le sport.

 

Le Raid Aventure valorise l’esprit d’équipe. Chaque participant doit faire preuve de solidarité et d’entraide.
C'est également un temps de partage de vie en collectivité hors du contexte de vie habituelle. Cette manifestation est donc un média éducatif qui permet de promouvoir les activités sportives comme facteur d’éducation, de santé et d’épanouissement social.

 

Ce fut l'occasion pour nous de soigner dans un contexte différent de notre cadre quotidien, et ce pour le plus grand plaisir des jeunes comme des encadrants, très demandeurs de soins après leurs épreuves sportives.

 

Sources : http://www.justice.gouv.fr/art_pix/plaquette_presentation_pjj.pdf

05 - 06 - 2019 : Les préférences motrices dans la prise en charge du sportif

Pendant très longtemps, et dans tous les sports, la façon de penser prônait une gestuelle type que chaque individu devait travailler pour avoir le geste juste. Ces dernières années ont vu apparaitre des méthodes plus individualisées appelées préférences motrices® :

 

Quel que soit l’objectif final, marquer un coup-franc ou finir un marathon, chaque sportif le fait à sa façon en utilisant ses forces qui lui sont propres. Ainsi, tous les coureurs ne trouvent pas leurs avantages à courir pointe de pied ou au contraire talon et tous les footballeurs ne marquent pas en enroulant la frappe comme Zidane ou en ouvrant le pied comme Juninho.

 

L’analyse précise de ces préférences motrices et le lien avec l’analyse posturale s’intègrent à part entière dans la prise en charge générale du sport que ce soit en guérison de blessure, dans le choix de ses chaussures ou dans un objectif d’amélioration de la performance…

 

Source : Volodalen® https://volodalen.com/les-preferences/ / Action Type® https://www.axelconseil.com/

20 - 05 - 2019 : Retour sur la soutenance de thèse de Stéphane Vermand

Le 15 mai dernier, Stéphane présentait sa thèse intulée "Gestion des modifications podales et des pressions plantaires en ultra-trail par des semelles orthopédiques équipées de barres rétro-capitales métatarsiennes" à l'UFR STAPS de Reims : 5 années de travail sur 3 études résumées en 2 heures d'oral, devant un jury lui attribuant le titre de Docteur en Biomécanique du Sport et physiologie du mouvement.

22 - 04 - 2019 : Trail des Monts de Flandres

Nous étions présents ce dimanche 21/04 sur le trail des Monts de Flandres. Au programme : 4 courses de 25, 42, 59 et 80 km sous un soleil de plomb ; 3 podologues aux petits soins aux arrivées de chaque course pour des coureurs très combatifs.

 

Une course très agréable pour les coureurs et les bénévoles grâce à une organistion très bien menée. Félicitations aux finichers.

 

Pensez à préparer vos pieds avant les grandes courses, en attendant nous vous laissons admirer les photos de cet événement.

12 - 02 - 2019 : Nouveau : prise de RDV sur Internet

Vous pouvez dès à présent prendre RDV avec les 3 praticiens du cabinet via la plate-forme UBICLIC. Le lien est également accessible dans l'onglet "Prendre Rendez-Vous" dans le menu de notre site.

 

Pour de plus amples informations nous sommes toujours joignables par téléphone au 03 22 80 00 52.

15 - 01 - 2019 : Peut-on choisir scientifiquement ses chaussures de course à pied ?

Cet article a été traduit par Clément Potier, membre de l'association de podologues du sport Podoxygène. Vous pouvez retrouver sur le site de l'assocation un guide pour choisir vos running en fonction de nombreux critères via le lien suivant : http://podoxygene.fr/running/.

 

Différents paradigmes

La prescription traditionnelle - visant à adapter les caractéristiques de la chaussure à la morphologie du pied - n’a pas permis de réduire le taux de blessures liées à la course. On trouve cependant des résultats contradictoires, avec certaines études montrant un bénéfice des chaussures à renfort de stabilité interne chez des coureurs pronateurs [1]. Les différences méthodologiques entre les études expliquent probablement ces écarts.

En réponse à ces incohérences, des paradigmes alternatifs ont vu le jour : minimalisme, maximalisme, zéro-drop, confort perçu. Toutefois, ceux-ci manquent également d’études pour les soutenir.

 

Quelles sont les raisons de changer de chaussures ?

 

  • Améliorer la performance

Des chaussures plus légères améliorent l’économie de course [2,3]

Autre donnée ne figurant pas dans cet éditorial : la composition de la semelle de la chaussure semble également influencer l’économie de course. En effet, une publication parue simultanément à cet article confirme l’étude financée par Nike sur la Vaporfly. Chez des coureurs sur piste très entrainés, celle-ci offre à la fois un bénéfice comparé aux Adidas Adizero Adios 3, mais aussi à des pointes d’athlétisme plus légères [4]. L’étude n’est cependant pas un suivi à long terme et l’économie de course n’est pas une mesure directe de la performance.

 

  • Modifier la biomécanique

C’est notamment le but recherché par les chaussures minimalistes ou à faible drop. Si un certain nombre de paramètres comme la pose de pied ou la fréquence sont immédiatement modifiés par les chaussures minimalistes, il semble que sur le long terme ce ne soit pas le cas (sur la base de suivi à 6 mois) [5, 6, 7, 8]. Les différences dans le taux de blessures sont également loin de faire l’unanimité.

En raison du manque d’études de qualité les concernant, les auteurs de l’éditorial suggèrent que les autres paradigmes -maximalisme et confort- ne font guère mieux.

 

Education et modification de la foulée

En termes de prévention, des recommandations de bonne pratique et des modifications de la foulée auraient un rôle plus important que le choix de la chaussure.

Sur ce dernier point, les auteurs citent une publication concernant des coureurs débutants, possédant initialement des forces d’impact élevées. L’intervention de deux semaines consistait simplement à demander aux coureurs de courir de façon plus douce, avec un feedback visuel de leurs forces d’impact. Au bout d’un an, le groupe d’intervention obtient un risque de blessure diminué de 62% [9]. Ce résultat est d’autant plus intéressant lorsqu’on le compare aux études ci-dessus, qui ne montraient ni modification biomécanique à long terme, ni différence dans le taux de blessures en fonction des chaussures. On peut toutefois noter que le type de blessure était différent entre le groupe intervention (tendon d’Achille et mollet) et le groupe contrôle (genou et aponévrose plantaire).

Pour des coureurs plus confirmés, un programme personnalisé de conseils en ligne a permis de diminuer les blessures de 13% par rapport au groupe contrôle [10].

 

Les preuves établissant le lien entre le choix d’une chaussure idéale pour un coureur donné et la prévention des blessures sont donc loin d’être réunies. Les auteurs mettent en garde contre le fait d’exagérer les bénéfices ou les dommages imputables à la chaussure, quelque soit le paradigme considéré.

 

Clément POTIER

Podologue, membre de l'association Podoxygène

 

Napier, C., & Willy, R. W. (2018). Logical fallacies in the running shoe debate: let the evidence guide prescription.

[1] Malisoux, L., Chambon, N., Delattre, N., Gueguen, N., Urhausen, A., & Theisen, D. (2016). Injury risk in runners using standard or motion control shoes: a randomised controlled trial with participant and assessor blinding. Br J Sports Med, bjsports-2015.

 

[2] Fuller, J. T., Thewlis, D., Tsiros, M. D., Brown, N. A., & Buckley, J. D. (2017). Six-week transition to minimalist shoes improves running economy and time-trial performance. Journal of science and medicine in sport20(12), 1117-1122.

 

[3] Hoogkamer, W., Kipp, S., Spiering, B. A., & Kram, R. (2016). Altered running economy directly translates to altered distance-running performance. Med Sci Sports Exerc48(11), 2175-80.

 

[4] Barnes, K. R., & Kilding, A. E. (2018). A Randomized Crossover Study Investigating the Running Economy of Highly-Trained Male and Female Distance Runners in Marathon Racing Shoes versus Track Spikes. Sports Medicine, 1-12.

 

[5] Warne, J. P., & Gruber, A. H. (2017). Transitioning to minimal footwear: A systematic review of methods and future clinical recommendations. Sports medicine-open3(1), 33.

 

[6] Fuller, J. T., Thewlis, D., Buckley, J. D., Brown, N. A., Hamill, J., & Tsiros, M. D. (2017). Body mass and weekly training distance influence the pain and injuries experienced by runners using minimalist shoes: A randomized controlled trial. The American journal of sports medicine45(5), 1162-1170.

 

[7] Fuller, J. T., Thewlis, D., Tsiros, M. D., Brown, N. A., Hamill, J., & Buckley, J. D. (2018). Longer-term effects of minimalist shoes on running performance, strength and bone density: A 20-week follow-up study. European journal of sport science, 1-11.

 

[8] Malisoux, L., Gette, P., Chambon, N., Urhausen, A., & Theisen, D. (2017). Adaptation of running pattern to the drop of standard cushioned shoes: A randomised controlled trial with a 6-month follow-up. Journal of science and medicine in sport20(8), 734-739.

 

[9] Chan, Z. Y., Zhang, J. H., Au, I. P., An, W. W., Shum, G. L., Ng, G. Y., & Cheung, R. T. (2018). Gait retraining for the reduction of injury occurrence in novice distance runners: 1-year follow-up of a randomized controlled trial. The American journal of sports medicine46(2), 388-395.

 

[10] Hespanhol, L. C., van Mechelen, W., & Verhagen, E. (2018). Effectiveness of online tailored advice to prevent running-related injuries and promote preventive behaviour in Dutch trail runners: a pragmatic randomised controlled trial. Br J Sports Med52(13), 851-858.

14 et 15 - 12 - 2018 : Perfectionnement en analyse posturale du cycliste

Afin d'aller plus loin encore dans les anaylses posturales des cyclistes, nous participons les 14 et 15 décembre à une formation de perfectionnement à l'Arena Stade Couvert de Liévin (62). Ceci nous permettra de recevoir et d'analyser les cyclistes au cabinet avec d'avantage de clés pour les aider dans leurs performances et/ou soigner leur(s) blessure(s).

07 et 08 - 12 -2018 : Congrès SOFPEL

Cette année le congrès SOFPEL (SOciété Francophone Posture Et Locomotion) aura lieu à Amiens. Stéphane y présentera ses recherches sur l'Effet d'un élément podologique d'avant-pied porté à la course pendant trois mois sur la posture et sur l'étude posturale lors d'un Ultra-trail (UTMB). Ce sera également l'occasion pour nous d'assister aux nombreuses conférences données pendant ces deux journées.

 

Effet d'un ultra-trail sur les données stabilométriques et les pressions plantaires du coureur à pied

 

- Effet d'un élément podologique d'avant-pied, porté à la course pendant trois mois, sur la posture

 

http://www.posture-equilibre.asso.fr/xxveme-congres-de-sofpel-2018-amiens/

01 - 12 - 2018 : SaintéLyon 2018

Nous étions présents cette année encore avec Podoxygène sur la 65ème Saintélyon. Pour cette édition spéciale le parcours a été alllongé à 81km et comprenait des difficultés supplémentaires. Les conditions climatiques très humides et les fortes pluies n'ont pas arrangé le terrain devenu très boueux. Les coureurs se sont donc surpassés toute la nuit, ce qui nous a amené pas mal de blessures à soigner et des soins très variés : cloques, hématomes, entorses, échauffements ...

 

Un grand bravo à tous les finishers de chaque course et à toute l'équipe médicale.

 

https://www.saintelyon.com/

16 - 10 - 2018 : Retour sur l'UTAT 2018

L'association Podox'ygène était présente cette année encore sur l'UTAT (Ultra Trail Atlas Toubkal) pour la 10ème édition. Cette année s'est avérée particulièrement compliquée tant pour les coureurs que pour les bénévoles, les conditions météorologiques ayant été très difficiles. Tous ont dû braver pluie, vent, grêle et neige pour rallier l'arrivée des 105km. Un parcours très technique, qui a engendré l'abandon de plus de la moitité des participants. Le marathon fut tout aussi difficile puisque les conditions étaient identiques. Nous avons eu plus de chance le lendemain pour le 26km et le 12km où le soleil nous avait rejoints, procurant des sensations bien plus agréables aux coureurs !

 

Pour ce qui est des soins, ils ont commencé le vendredi vers 14h jusque minuit (juste avant le départ du 105km), puis de 4h à 6h pour le marathon, et enfin toute la journée du samedi et du dimanche pour les arrivées de chaque course. Beaucoup de poses de K-Tape pré-course, quelques straps et quelques ampoules à soigner sur le parcours grâce aux podologues présents sur postes, et enfin pas mal de soins et de félicitations à l'arrivée.

 

Un grand bravo à tous les coureurs pour leurs efforts, leur sympathie et l'ambiance menée tout au long de ce séjour Marocain.

 

Plus d'information sur la course et plus de photos : cliquer ici

01-10-2018 : Record du monde au marathon de Berlin : la place de la science dans cette performance

Alors que le record du monde du marathon vient de tomber à Berlin en 2h 01m 41s, nous revenons sur l'aspect scientifique qui entoure cette performance.

 

Nous vous proposons un article vulgarisant l'étude menée par Nike, et repris par Clément POTIER en décembre 2017, membre du pôle recherche de Podo'xygène, et une vidéo post-marathon du 26 septembre 2018 expliquant l'approche de la recherche, et ses limites, dans ce record.

1. Nike Vaporfly : la science derrière le marketing

 

Article écrit par Clément POTIER, Membre du pôle recherche de l'association de podologue du sport Podo'xygène en décembre 2017 sur le site :

 

http://podoxygene.fr/nike-vaporfly-la-science-derriere-le-marketing/

Nike a mené le 4 mai 2017 son incroyable défi visant à passer sous la barre mythique des 2h au marathon : le projet Breaking2. Malgré l’échec de l’objectif initial, l’évènement a été un franc succès médiatique, le meilleur coureur ayant terminé en 2h00 et 25 secondes, soit 2mn32 de mieux que la meilleure marque actuelle. Ce nouveau record du monde reste toutefois non homologué en raison des conditions trop artificielles de la course (ici l documentaire retraçant l'aventure).

Au centre de l’attention, une chaussure, spécifiquement développée pour le Breaking2, la VaporFly 4%. L’étude scientifique relative à la performance de cette chaussure, menée par une équipe de chercheurs de chez Nike, a été publiée tout récemment, parachevant le succès de l’opération.

Les réactions ont été à la mesure de l’ampleur de la communication déployée par Nike. Les détracteurs imaginent que les chercheurs auraient pu fournir des résultats biaisés. La publication ne contient en tout cas pas de faille méthodologique majeure, et cet article de Craig Payne donne un avis éclairé sur la confiance qu’il faut accorder à ce genre d’études financées par l’industrie. Il est intéressant de noter que ces mêmes auteurs, déjà financés par Nike, avaient publié en 2016 une étude [1] concluant que le poids des chaussures était préjudiciable à l’économie de course et à la performance. A l’époque, personne ne leur avait reproché leur affiliation pour critiquer leur travail, bien au contraire.

Que dis l’étude?

 

Protocole

18 athlètes hommes de haut niveau mais non-élite (performance récente sur un 10km = moins de 31mn) ont couru sur tapis avec 3 paires de chaussures différentes (2x5mn par paire, le poids des chaussures ayant été normalisé pour correspondre à celui de l’AB, plus lourde de 50g), à 3 vitesses différentes (14, 16 et 18km/h, sur 3 sessions séparées). 8 coureurs présentaient une attaque talon, 10 coureurs une attaque médio/avant-pied.

 

La chaussure

La nouvelle semelle développée par Nike pour son prototype inclut une mousse qui donne lors du test mécanique un retour d’énergie d’une quantité deux fois supérieure à la Streak et la Adios. Cela est essentiellement dû à sa compliance deux fois plus élevée (capacité à se déformer et stocker de l’énergie), plus qu’à sa résilience (capacité à retrouver sa forme pour restituer cette énergie), qui reste toute de même la plus élevée. Au milieu de cette mousse se trouve également une plaque de carbone, qui rigidifie la semelle dans le plan sagittal, et peut améliorer de 1% le coût énergétique de la course [2].

Graphique adapté d’après l’étude de Hookgamer et al. (2017). NS = Nike Zoom Streak 6 , AB = Adidas Adios Boost 2 (portées lors du record actuel du marathon), NP = Nike Zoom Vaporfly

 

Résultats

 

L’analyse des échanges gazeux a permis d’évaluer la dépense énergétique (W/kg). En moyenne, pour chaque vitesse, la Vaporfly a diminué le coût énergétique de la course de 4% comparé aux deux autres modèles. Pour cette raison, elle a été malicieusement rebaptisée par Nike «Zoom Vaporfly 4% ». Si tous les sujets ont bénéficié des Vaporfly, le gain était environ 1% plus élevé chez les sujets avec une attaque talon. Les auteurs ont extrapolé qu’un tel gain se traduirait par une amélioration directe de la performance de 3,4% à l’allure du record du monde du marathon, soit 1h58mn54s au lieu de 2h02mn57s

Etonnamment, les chercheurs ont relevé que la Vaporfly a aussi légèrement augmenté le pic de force verticale, le temps de contact au sol, et réduit la cadence. Cependant, ces paramètres expliquent moins de 20% de l’amélioration du coût énergétique. Ils ont donc supposé que le bénéfice apporté par la chaussure était majoritairement lié à l’élasticité de la semelle.

D’après les images fournies par les auteurs, il semble que la chaussure ait encore évolué après ce test. Cela n’a toutefois pas suffi à faire tomber la barrière symbolique des 2h, et montre la différence entre des conditions de laboratoire, et la réalité d’une performance multi-factorielle. En revanche, cela a assuré la réussite marketing de cette chaussure innovante.

 

Clément POTIER, Podologue du sport

 

 

Hoogkamer, W., Kipp, S., Frank, J. H., Farina, E. M., Luo, G., & Kram, R. (2017). A Comparison of the Energetic Cost of Running in Marathon Racing Shoes. Sports Medicine, 1-11.

 

[1] Hoogkamer, W., Kipp, S., Spiering, B. A., & Kram, R. (2016). Altered running economy directly translates to altered distance-running performance. Med Sci Sports Exerc48(11), 2175-80.

[2] ROY, J. P. R., & Stefanyshyn, D. J. (2006). Shoe midsole longitudinal bending stiffness and running economy, joint energy, and EMG. Medicine & Science in Sports & Exercise38(3), 562-569.

2.Vidéo explicative et critique du record du monde :

 

Vidéo visible sur le site internet de la clinique du coureur : https://lacliniqueducoureur.com/coureurs/blogue/archives/nike-zoom-vaporfly-4-sub-2h-marathon-fake-news/

04-09-2018 :  Retour sur l'UTMB 2018

 

Nous étions présents sur l'UTMB 2018 pour prodiguer soins et conseils auprès des coureurs. Notre mission s'est étalée dès le retrait des dossards par des conseils aux coureurs ainsi que par la pose de K-taping puis sur la base de vie de Courmayeur (km 80)  pour soigner les maux de piedqs et permettre aux participants de poursuivre leur aventure. 

 

Enfin, Stéphane a effectué, avec le pôle recherche, une recherche sur l'évolution du confort perçu par les coureurs tout au long de la course. Un questionnaire détaillé a permis une évalutation précise à différents points de la course.

15-08-2018 : MR-Aïe ! L’imagerie suffit elle à expliquer la douleur ?

Les techniques d’imagerie ont révolutionné la pratique médicale depuis plus d’un siècle, en nous permettant d’objectiver des signes de changements minimes dans le corps humain. Elles ont pris une place importante pour détecter, traiter et observer l’évolution de nombreuses pathologies. Dans le cadre des douleurs musculo-squelettiques elles sont massivement utilisées pour affiner un diagnostic clinique voire pour le poser simplement.

Néanmoins il arrive souvent que l’on ne trouve pas de signes radiologiques qui puissent expliquer la douleur ou que cette dernière ne soit pas cohérente avec l’étendue des “dommages” observés.

En effet l’imagerie, même si elle reste indispensable dans de nombreux cas et permet de détecter une pathologie grave, s’avère beaucoup moins fiable lors de l’identification de douleurs musculo-squelettiques.

Cliquez ici pour lire l'article complet sur le site podoxygene.fr

01-08-2018 : Podo'xyène sur l'UTMB 2018

Nous serons présents cette année encore sur l'UTMB pour prodiguer soins et conseils auprès des coureurs. Notre mission s'étalera dès le retrait des dossards par des conseils aux coureurs ainsi que par la pose de K-taping puis sur une base de vie pour soigner les maux de pied et permettre aux coureurs de poursuivre leur aventure. Enfin, nous serons sur la ligne d'arrivée, pour conseiller les coureurs sur la récupération notamment au niveau des maux des pieds.

 

Enfin, Stéphane se joindra au pôle recherche pour effectuer une recherche sur l'ensemble des courses de l'UTMB. Cette recherche aura pour but de quantifier l'évolution de la sensation de confort de chaque coureur en fonction des évenements de course et du type de course (OCC 55 km, CCC 100 km, TDS 120km et UTMB 170 km).

15-07-2018 : Evolution des mesures du pied pendant un Ultra-trail

Grâce à une recherche de terrain, effectuée sur l'UTMB 2016, par Stéphane et l'ensemble des membres de l'association Podoxygène, nous avons déterminé la façon dont évolue la longueur, la largeur et les pressions des pieds pendant la course.

 

Méthodes : Trente-huit coureurs ont participé à cette étude qui a été réalisée en 2016 pendant l'Ultra-Trail Mont Blanc (UTMB®). Tous les coureurs ont été testés avant (km-0) et après (km-171) l’UTMB et dix parmi eux, ont également été testés à trois points de contrôle intermédiaires (km-49, km-79 et km-124). Le déplacement du centre de pression (CoP) lors du maintien de la posture debout unipodale à partir de la position moyenne du CoP sur l'axe antéro-postérieur (YCoP) et sur l’axe médio-latéral (XCoP) a été mesuré à l’aide d’une plateforme stabilométrique. La pression plantaire sous l'avant-pied (FPP), la longueur du pied (LF) et la largeur de l’avant-pied  (WFF) ont également été mesurées.

 

Résultats : Après l'UTMB, YCoP a avancé de 45% (p <0,05) tandis que FFP et WFF ont augmenté de 10% (p<0,05) et de 2,1%  respectivement (p <0,05).  La modification de YCoP était corrélée avec la variation de FFP (r = 0,47, p <0,05). YCoP, FFP et WFF ont augmenté significativement du km-0 au km-79. Aucune différence significative n’a été trouvée entre les mesures réalisées au km-79, km-124 et km-171.. Les variables XCoP et LF n’ont pas été significativement modifiées pendant et après l’UTMB.

 

Conclusion : L'augmentation de la pression plantaire sous l'avant-pied et de la largeur de l’avant pied pendant et après un ultra-trail  pourraient expliquer en partie pourquoi de nombreux coureurs ressentent des douleurs et se blessent au niveau de l’avant pied. Un conseil de chaussage, avec modification par une chaussure plus large au milieu de la course parait être aussi pertinent pour limiter les blessures.

 

Nous remercierons tous les coureurs d'avoir pris un peu de leur temps de course pour participer à l'étude, mais aussi à l'ensemble des membres de podo'xygène d'avoir oeuvrer pour que cette étude soit réalisée du mieux possible.

 

DOI: https://doi.org/10.1080/10255842.2017.1382934

 

Lien de l'étude : https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/10255842.2017.1382934 

 

Conseil sur le site UTMB : https://utmbmontblanc.com/fr/page/355/sante_intro.html

02-07-2018 : Bienvenue à Marine THILLARD

 

Le cabinet de podologie est heureux d'accueillir, Marine THILLARD, une troisième pédicure podologue à partir du Lundi 9 Juillet 2018. Elle est diplomée de l'école de podologie Parisienne de l'EFOM avec pour mémoire de fin d'étude:

 

"Evaluation de la chaussure de course à foulée pronatrice par rapport à des semelles traitant un trouble statique en valgus"

 

Après avoir connu diverses expériences professionnelles en région parisienne, notamment auprès des services de chirurgie orthopédique, de diabétologie, de pédiatrie polyhandicapés mais aussi au coté de l'association "Mie de pain" venant en aide aux SDF elle a décidé d'intégrer le cabinet.

 

Nous lui souhaitons la bienvenue...

© S. Vermand - C. Garson - M. Thillard / Pédicures-Podologues / 36 rue Jean Catelas 80000 AMIENS - 03.22.80.00.52 Tous droits réservés